Un masque antipollution vélo protège-t-il efficacement ?

Publié le , par Gregoire
Catégories :
Cycliste avec masque velo

Le vélo fait partie des pratiques les plus prisées des Français. Certains en font pour leur loisir le week-end ou l’utilisent pour se rendre au bureau. Et pour d’autres cyclistes, le vélo est carrément leur outil de travail. Pour lutter contre les dangers de la circulation à deux roues, le port du casque a été rendu obligatoire pour les moins de 12 ans en 2017 et très fortement recommandé pour les plus âgés. Le gilet réfléchissant, les gants et le masque antipollution vélo font également partie des accessoires indispensables mais non obligatoires pour se protéger de la pollution.

Les masques antipollution vélo sont devenus un accessoire incontournable pour les cyclistes, en particulier pour ceux qui roulent en ville où la pollution est plus élevée. Les masques Frogmask FFP2 sont particulièrement populaires auprès des cyclistes, car ils offrent une protection efficace contre les particules nocives dans l’air grâce à leurs filtres de haute qualité. Les prix de ces masques varient, mais ils sont généralement abordables et disponibles en différentes couleurs, comme le noir. Il existe également des filtres de rechange et d’autres accessoires disponibles pour les masques, pour assurer une protection maximale. La livraison est généralement rapide et les masques sont compatibles avec les différents modèles de vélos, y compris les VTT. Si vous êtes un cycliste régulier, il est fortement recommandé d’investir dans un masque antipollution pour protéger votre visage et votre santé.

Le masque antipollution vélo pour les coursiers et livreurs

Le site Officiel Prévention Santé Sécurité au Travail a établi les risques encourus par les livreurs. Évoluant en milieu urbain, ils respirent les gaz d’échappements (monoxyde de carbone, dioxyde d’azote …) pendant des heures. Comme le souligne l’Officiel Prévention, les pollutions atmosphériques sont responsables de plusieurs problèmes comme des irritations des yeux, de la gorge, des maux de tête et maladies respiratoires (asthme, rhinite). Avec l’explosion du Ecommerce et de la livraison de repas à domicile, les livreurs à vélo ont envahi nos rues et ils sont habituellement très peu protégés.

Photo coursier avec masque Frogmask

L’exposition aux particules fines libérées par les voitures est encore plus dangereuse lorsqu’un effort physique est fourni. En effet, plus l’effort est intense et constant, plus nous respirons fort et de ce fait, absorbons plus d’air et les polluants qui s’y trouvent. En France, la pollution atmosphérique, notamment aux particules fines coûterait la vie à près de 40 000 personnes par an… Chiffre qui nous amène à considérer davantage l’importance de bien se protéger grâce au masque antipollution vélo.

Les masques antipollution vélo Frogmask sont vraiment faits pour les cyclistes. Avec une enveloppe extérieure en Mesh 3D ultra respirant, un filtre à la norme FFP2 (filtration de 94% de l’air inspiré pour les particules jusqu’à 0,4µm) leur utilité et efficacité est très vite ressentie quand on les porte. Leur système d’attache par scratch au niveau de la nuque permet de les ajuster au mieux sans tirer derrière les oreilles (ce qui est vite désagréable) et ne gêne pas le port d’un casque.

Le masque antipollution vélo pour les vélotafeurs

Le vélotaf était déjà en vogue bien avant l’apparition du Covid-19 mais celui-ci en a réellement fait exploser la pratique ! Ceux qui n’ont pas envie de prendre les transports en commun trop confinés voir trop pollués, qui souhaitent faire de l’exercice, agir pour la préservation de l’environnement et gagner du temps optent désormais pour le vélo ou tous les autres moyens de déplacement non polluants comme la trottinette électrique.

S’ils pensent généralement à leur protection physique en s’équipant d’un casque, de gants et de vêtements réfléchissants, les cyclistes oublient encore trop souvent de porter un masque antipollution vélo pour filtrer les particules en suspension dans l’air (poussières industrielles, pollen, poussières de plaquettes de frein, gaz d’échappements…). Il faut dire que ce danger reste assez invisible donc on y pense moins. C’est fort dommage car tous ceux qui essayent un masque reconnaissent dès le premier trajet qu’ils en ressentent le bénéfice. Il n’y a qu’à voir aussi la couleur extérieure d’un filtre au bout de 2 à 3 semaines pour réaliser que cette pollution n’est pas rentrée dans notre organisme. Certains utilisent un foulard pensant qu’il filtrera les poussières ou la pollution, mais il n’en est rien.

L’autre avantage non négligeable de porter un masque de protection vélo, comme le masque Frogmask, en ville (et même à la campagne en cyclisme route ou en VTT électrique) est la protection contre le froid en hiver et de la poussière, des insectes et du pollen au printemps.

Cycliste avec masque vélo Frogmask bleu

Le masque vélo pour les enfants

Les enfants aussi font de plus en plus de vélo que ce soit sur leur propre vélo ou sur un vélo cargo électrique ou longtail conduits par leurs parents. On peut faire le même constat au niveau de leur équipement. Ils sont généralement bien protégés avec un casque (obligatoire jusqu’à 12 ans), des gants voire un kit complet de protection pour genoux et coudes. Un gilet jaune réfléchissant permettra aux automobilistes de les repérer plus facilement. C’est parfait, ils sont bien visibles et s’ils tombent, ils ne se feront pas mal. En revanche, il reste une protection très rarement utilisée et à ne surtout pas oublier… Le masque antipollution vélo !

Les effets de la pollution sur les enfants sont plus préoccupants.

L’UNICEF a pointé du doigt les conséquences de la pollution sur le développement cérébral des enfants de moins d’un an.

Une étude menée par une équipe espagnole pour la santé mondiale – ISGlobal – a également mis en garde contre les effets néfastes des particules fines sur la santé des plus jeunes et plus précisément sur leur développement cognitif. Leur expérience a permis de mettre à jour le lien étroit entre l’exposition aux particules fines et un ralentissement du développement de la mémoire.

De plus, les enfants respirent plus vite que les adultes et de ce fait inhalent plus de polluants. Leur système immunitaire n’est pas totalement abouti et leur appareil respiratoire est en plein développement, ils sont donc plus facilement sujets aux allergies.

Rares sont les marques à proposer des tailles enfants, aussi la marque américaine Vogmask propose des masques antipollution colorés, design pour protéger votre enfant des particules fines jusqu’à 0,4 micron.

Ainsi, vos jolies têtes blondes seront non seulement protégées des dangers de la pollution mais également des différents allergènes (pollen, poussière…) présents dans l’atmosphère.

masque vélo vogmask pour enfant

Par conséquent, cher parent, pour bien prendre soin de vos bambins en sortie à vélo, n’oubliez pas de bien leur mettre un masque anti-pollution vélo adapté à leur visage.

Protégez-vous !