Un masque antipollution protège-t-il de l’ allergie au pollen ?

Publié le , par Gregoire
Catégories :
Un masque protege-t-il du pollen?

Le pollen est un véritable cauchemar pour ceux qui y sont allergiques. Nous verrons dans cet article ce que c’est, quand il apparaît et si un masque antipollution permet de se protéger du pollen ?

Qu’est-ce que le pollen ?

Le pollen fait tout simplement partie du cycle de la vie des végétaux car il s’agit de grains microscopiques de 2 à 200 µm produits par les organes mâles des fleurs, les étamines, afin de féconder les fleurs femelles. À l’œil nu, il ressemble à une poussière tellement les grains sont fins et c’est à ce titre que le pollen participe bien malgré lui à une mauvaise qualité de l’air.

En raison de leur très petite dimension, la majeure partie des grains de pollen va se loger dans les yeux et les voies aériennes supérieures, principalement dans le nez et les sinus. Tous les pollens ne sont pas allergisants. Bien heureusement car ils embêtent déjà 25% des Français qui y sont très sensibles voire allergiques dès que la saison commence.

Allergie au pollen, quand démarre la saison ?

Même si selon les espèces, il est possible de trouver du pollen toute l’année, La saison des pollens issus des graminées démarre dès les premiers beaux jours du printemps.

Tableau des différents pollen

On distingue trois saisons de pollen selon les végétaux

Les pollens d’arbres de janvier à avril

La pollinisation des arbres démarre début janvier et dure jusqu’à fin avril.

Il y a six essences d’arbres particulièrement allergisants : le bouleau, le platane, le hêtre, le chêne, le saule et le cyprès dont le pollen mesure en moyenne entre 20 et 60 microns.

Les pollens de graminées d’avril à août

C’est la saison du fameux « rhume des foins » ou rhinite allergique qui représente près de la moitié des allergies au pollen car toutes les régions sont concernées.

Il existe trois types de graminées qui ont des pollens allergisants dont la taille varie entre 15 et 150 microns:

– Les graminées fourragères qui sont des plantes utilisées pour l’alimentation animale, sous forme de pâturage ou de foin. C’est trivialement l’herbe des prairies.

– Les graminées céréalières qui comprennent le blé, l’avoine, le seigle et l’orge. Les graminées céréalières sont aussi consommées dans l’alimentation humaine et peuvent être à l’origine d’allergies alimentaires.

– Les graminées ornementales sont des plantes rustiques qui embellissent nos jardins comme les cheveux d’ange ou les herbes de la Pampa.

Les pollens d’herbacées d’août à octobre

Ces pollens estivaux sont parfaits pour gâcher les vacances. Parmi les centaines d’espèces, L’ambroisie est la plus connue avec un potentiel allergisant de 5/5 d’après le RNSA. Les pollens d’ambroisie sont particulièrement concentrés dans la région Rhône-Alpes, la Bourgogne, le centre et la Provence, même s’ils ont tendance à s’étendre à d’autres régions françaises. Le pollen d’herbacées mesure de 3 à 200µm.

Le site www.pollens.fr permet de connaître ville par ville le niveau de pollen présent dans l’air et ce pour chaque type de pollen. Un outil très efficace pour les personnes allergiques. Une application mobile existe aussi pour prévenir des alertes.

Site RNSA reseau nationale de surveillance aerobiologique

Quels en sont les symptômes d’une allergie au Pollen ?

La forme la plus connue est la rhinite allergique qui s’accompagne d’écoulements du nez, d’éternuements en série, ainsi que d’irritations de la gorge.

Dans la moitié des cas, elle s’accompagne d’une conjonctivite à savoir les yeux rouges qui démangent.

Attention car une allergie mal soignée peut se transformer en asthme.

Comment soigner ou se prémunir de l’allergie au pollen ?

La réponse la plus pérenne reste la désensibilisation qui consiste à exposer la personne allergique à la substance, à faible dose, sur une période allant de quelques mois à plusieurs années afin que son organisme s’y habitue progressivement.

La réponse immédiate reste l’utilisation d’antihistaminiques (médicament s’opposant aux effets de l’histamine, une substance inflammatoire libérée en grande quantité par les cellules en cas de réaction allergique) comme le très connu Zyrtec.

Il conviendra aussi aux personnes les plus sensibles de ne pas s’exposer au pollen même si cela reste une gageure vu leur extrême volatilité. On en retrouve même en pleine ville jusque dans les habitations.

les bons gestes face au Pollen

Un masque antipollution protège-t-il de l’allergie au pollen ?

Étant donné la taille infime des pollens et leur extrême volatilité, le port d’un masque antipollution peut être une très bonne solution à condition qu’il filtre des particules inférieures à 2 microns et qu’il soit bien hermétique pour que 100% de l’air inspiré passe bien par les filtres.

Les masques Frogmask répondent parfaitement à ces deux conditions puisque leurs filtres FFP2 filtrent un minimum de 94% des particules présentes dans l’air jusqu’à 0,4µm soit plus que le plus petit des pollens. La marque propose aussi 3 tailles de masques ce qui permet de choisir celui qui sera le plus adapté à sa morphologie de visage et qui offrira donc la meilleure herméticité.

Le masque antipollution Frogmask protège des allergies au pollen