Quel masque faut-il pour voyager en Asie ?

Publié le , par Gregoire
Catégories :
Photo de ville polluée en asie

Il est difficile de donner un niveau de pollution général pour l’Asie, car la pollution de l’air varie considérablement d’un endroit à l’autre et dépend de nombreux facteurs, tels que la proximité des sources de pollution, les conditions météorologiques et les niveaux de trafic. Certaines régions d’Asie connaissent des niveaux de pollution de l’air très élevés, en particulier dans les grandes villes, tandis que d’autres régions sont relativement peu polluées. Si vous voyagez en Asie et que vous êtes sensible à la pollution de l’air, il est recommandé de vérifier les niveaux de pollution de l’air avant de partir et de prendre les précautions nécessaires pour protéger votre santé, comme porter un masque de protection et éviter les activités extérieures pendant les périodes de pollution élevée. Quel masque faut-il pour voyager en Asie ?

Où se renseigner pour connaître les niveaux de pollution en Asie ?

Il existe de nombreuses applications permettant de suivre la qualité de l’air ville par ville en temps réel partout dans le monde. Renseignez-vous bien avant de partir et acheter votre masque en France afin d’être sur d’être bien équipé avec du matériel aux normes européennes.

Les 14 pays les plus pollués d'Asie
Source : le petit journal Kuala Lumpur 2016

Les grandes métropoles chinoises comptent parmi les plus polluées comme Delhi, Mumbai ou Manille. Une étude menée par Berkeley Earth, une ONG américaine spécialisée dans l’analyse des phénomènes climatiques, indique que respirer une journée à Pékin un jour de pic de pollution (il y en a très souvent) reviendrait à fumer 40 cigarettes ! Autre chiffre complètement fou, la pollution atmosphérique y tuerait également 4000 personnes par jour. Les analyses de leurs relevés dans 1500 endroits pendant 4 mois, montre que 92% des la population a respiré un air malsain pendant la durée de l’étude et que 38% des chinois respirent un air vicié en permanence.

Les associations environnementales parlent même « d’airpocalyspe » quand ces phénomènes durent plusieurs jours en dépassant de 40 fois le taux de particules fines présentes dans l’air par 24h accepté par l’OMS.

Quel masque emporter pour voyager en Asie ?

Il est recommandé de porter un masque de protection dans les lieux publics en Asie, en particulier dans les endroits où il y a beaucoup de monde, comme les transports en commun, les centres commerciaux et les marchés. En cas de pic de pollution, mieux vaut le garder en permanence sur le nez, toute la journée. Les masques FFP2 ou KN95 sont considérés comme étant les plus efficaces pour protéger contre les particules en suspension dans l’air, les poussières, virus et les autres infections respiratoires.

Les masques Frogmask, fabriqués en France, sont parfaitement adaptés tant pour se prémunir des virus que des particules fines. Ils sont faciles à installer, ultra légers pour une utilisation soutenue et pourvus de deux tiges nasales limitant la formation de buée sur les lunettes. Disponibles en 3 tailles, ils permettent une parfaite étanchéité tout autour de votre visage quelle que soit votre morphologie afin qu’un maximum d’air inspiré passe au travers du filtre. Un filtre FFP2 permet de filtrer un minimum de 94% des particules jusqu’à une épaisseur de 0,6µm.

Jeune fille portant un masque Frogmask